5 façons d’augmenter la vitesse de téléchargement d’un site web

Pour assurer le succès d’un site internet, le nerf de la guerre revient au contenu, à l’apparence mais également à la vitesse de téléchargement. Même s’il est esthétiquement performant, un site qui charge trop lentement repoussera les visiteurs, ce qui aura un impact négatif sur le taux de conversion et le SEO.
vitesse-de-telechargement
Si vous constatez que votre site rencontre ces problèmes, vous devez réagir rapidement. Heureusement, il existe des solutions accessibles permettant de remédier ce genre de situation.

Voici 5 solutions pour remédier les problèmes de vitesse de chargement

1) Réduire la taille des images et des vidéos

Les images et les vidéos contribuent à embellir le site, mais elles rajoutent un poids considérable à la taille de celui-ci. Elles peuvent prendre beaucoup de temps à télécharger et ralentissent le temps de chargement du reste du site. Toutefois, cela ne veut pas dire qu’il ne faut pas mettre d’images sur le site.

L’aspect visuel étant très important, il est préférable de trouver d’autres solutions. On peut par exemple choisir des images au format JPEG, au lieu de prendre des images PNG ou GIF. Il est aussi possible de réduire la taille des images si possible, sans nuire à la qualité.

2) Utiliser la mise en cache

La mise en cache se fait à même le serveur d’hébergement du site. Cette fonction permet de stocker temporairement des données sur l’appareil du visiteur. Ainsi, lors de la prochaine visite, les pages se chargeront plus rapidement car une certaine partie des données associées à celles-ci auront déjà été analysées par le navigateur.

3) Évaluer les options d’hébergement web

Le type d’hébergement web utilisé pour accueillir le site joue un grand rôle par rapport à la vitesse de téléchargement. Par exemple, un site qui utilise un hébergement partagé pourrait subir un ralentissement lorsqu’il y a d’autres sites hébergés sur le même serveur qui obtiennent beaucoup de trafic.

Pour éviter ce problème, il est préférable d’utiliser l’hébergement VPS, qui est également un hébergement partagé, où chaque site possède sa propre part de mémoire.

Enfin, pour les sites à très fort trafic, l’hébergement dédié, qui accueille un seul site, est recommandé.

4) Compresser le contenu du site

Il est possible de compresser les pages HTML, ainsi que les fichiers CSS ou JavaScript du site. Ce processus consiste en la refactorisation du code, la réduction des variables et la suppression des espaces.

5) Faire du ménage dans les fichiers et les scripts du site

Au fil du temps, on accumule souvent des bouts de code inutiles, des images dédoublées, des liens brisés. Prenez le temps de réorganiser les fichiers et portez une attention particulière aux fichiers qui se trouvent en haut de la page. Ce sont les premiers à apparaître et ils peuvent souvent nuire à la vitesse de chargement du site.

Post author