L’utilisation de l’Internet mobile en 2012

Dernièrement, les Smartphones et les tablettes numériques ont séduit de plus en plus d’utilisateurs. Tandis qu’avant les hommes étaient leurs principaux utilisateurs, de plus en plus de femmes ont commencé à adopter les terminaux mobiles. En termes d’utilisation, les mobinautes privilégient les navigateurs aux applications mobiles.

Selon les dernières statistiques de l’Institut Médiamétrie, le nombre d’utilisateurs de Smartphones continue de monter et cette fois plutôt grâce à l’Android de Google. Ainsi, l’Android a vu ses parts de marché passer de 33,2% en 2011 à 45,1% cette année. En même temps, les ventes d’iPhone ont stagnées.

Le marché de l’Internet mobile en France

L’univers des téléphones connectés compte actuellement presque 24 millions de français, ce qui représente 7 millions de plus par rapport à l’année précédente. Tandis que le Smartphone était le terminal privilégié par les hommes, maintenant de plus en plus de femmes l’ont adopté. En 2012, 46% d’entre elles possédaient un Smartphone, alors qu’en 2011 il y en avait seulement 41%.

Selon l’étude Baromobile lancée en fin août 2012 auprès de 1.014 consommateurs, plus de 50% des français disposent d’un abonnement à Internet mobile et 75% d’entre eux s’y connectent au moins une fois par jour. Ils les utilisent pour vérifier leurs e-mails, effectuer des recherches, consulter des applications mobiles et naviguer sur les réseaux sociaux. Certains consultent également la presse en ligne, écoutent la radio et regardent des émissions télé depuis leurs terminaux mobiles.

L’utilisation de l’Internet mobile

Médiamétrie révèle également que 72,1% des mobinautes utilisent les applications et 92,1% les navigateurs. Les sites à plus fort trafic depuis les terminaux mobiles sont principalement Google, Facebook et YouTube. En matière d’applications, les mobinautes utilisent très souvent Google, YouTube et iTunes.

Concernant les applications mobiles, Baromobile révèle que les utilisateurs en possèdent en moyenne 23 sur leur mobiles, dont moins de 30% sont payantes. En revanche, les utilisateurs d’iPhone sont plus nombreux à télécharger des applications payantes (60%).

En ce qui concerne la géolocalisation, de plus en plus de mobinautes y font appel, car ce type de service leur permet de gagner du temps dans la localisation de commerces et prestataires autour d’eux. En un an, leur nombre a monté de 64%.

Post author